Apparition du rhumatisme

Comment et où naît le rhumatisme?

La plupart des douleurs articulaires sont liées à un stress mécanique qui agit sur les structures articulaires ou sont la conséquence d’une sollicitation inappropriée ou d’une surcharge des parties molles. À cet égard, nous souffrons presque tous, à un moment donné de notre vie, de rhumatismes si nous ressentons des douleurs au niveau de nos articulations ou des parties molles qui les entourent.

Les maladies rhumatismales inflammatoires des articulations sont plus rares. Leur cause et leur mode de survenue ne sont pas encore bien établis. Parmi les facteurs évoqués, la génétique, des dysfonctionnements du système immunitaire ainsi que des agents pathogènes externes tels que des virus ou des bactéries peuvent jouer un rôle.

Rhumatisme dégénératif

Un stress mécanique, des sollicitations inappropriées ou des surcharges peuvent être liés à une sollicitation unilatérale au poste de travail ou à un excès de sport, ou être la conséquence d’accidents ou de troubles de la croissance. Sont le plus souvent concernés: 

  • la hanche, le genou ou les doigts. Il s’ensuit une dégradation du cartilage avec une conséquence inflammatoire (arthrose).
  • la colonne vertébrale. Il s’ensuit une cervicalgie, des douleurs de reins, un lumbago, une sciatique, une hernie discale.
  • les parties molles telles que les muscles, les tendons, les gaines tendineuses et les ligaments. Il s’ensuit des contractions musculaires, des élongations, des tendinites, une raideur de l’épaule et une épicondylite.
  • l’ossature. Cela donne lieu à des fractures de fatigue.

Inflammations

Des dysfonctionnements du système immunitaire ainsi que des infections bactériennes ou virales font partie des déclencheurs de maladies rhumatismales inflammatoires. Sont le plus souvent concernées:

  • les articulations telles que celles des pieds, des genoux, des hanches, des épaules, du coude, des mains et des doigts. Elles sont touchées par des inflammations par poussées (arthrite).
  • la colonne vertébrale. Cela donne par exemple lieu à la maladie de Bechterew avec des inflammations de la colonne vertébrale et un raidissement consécutif.

Troubles du métabolisme

Les troubles du métabolisme induisent des dépôts dans les articulations (goutte, pseudo-goutte) ou une déminéralisation des os. Sont le plus souvent concernés:

  • les articulations telles que celles des pieds, des genoux, des hanches, des épaules, du coude, des mains et des doigts.
  • les os, à l’inclusion de la colonne vertébrale. Ils peuvent se fragiliser (ostéoporose). 
  • les parties molles telles que les muscles, les tendons, les gaines tendineuses et les ligaments.